Accueil MSH-Alpes


Évènements passés

ConférenceTuesday 11 February 2020

Comment l’école reproduit les inégalités scolaires ? Approche expérimentale de la reproduction sociale

12h15-13h15  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec : Université Grenoble Alpes, Grenoble INP, CNRS, Grenoble Alpes Métropole, Ville de Grenoble, Librairie la Dérive, Sciences Humaines.

Conférence du cycle "Avenue centrale. Rendez-vous en sciences humaines" avec Sébastien Goudeau.

Alors que l’École se donne pour objectif d’offrir les mêmes chances à tous les élèves, l’origine sociale reste aujourd’hui encore le plus fort prédicteur des résultats et parcours scolaires. La grande majorité des travaux en psychologie situe la cause de ces inégalités au niveau des caractéristiques individuelles des élèves (intelligence, motivation, etc.). Toutefois, ces travaux négligent un des aspects déterminants des performances intellectuelles, à savoir leur dépendance aux situations dans lesquelles elles se réalisent. L'objectif de cette conférence sera de présenter des travaux récents issus de la psychologie sociale expérimentale qui éclairent la manière dont les contextes scolaires peuvent creuser au quotidien les écarts de réussite liés à l’origine sociale.

Sébastien Goudeau est maître de conférences en psychologie sociale à l’Université Paris Descartes, membre du Laboratoire de Psychologie Sociale (LPS). Ses recherches portent sur l’influence du contexte (croyances culturelles, organisation du système éducatif et situations scolaires) sur l’apprentissage et les performances des élèves. Plus précisément, ses travaux visent à comprendre, du point de vue psychologique, comment les expériences de socialisation des élèves et les situations scolaires régulent le fonctionnement cognitif et participent à la reproduction scolaire des inégalités sociales.

Entrée libre
Cette conférence sera aussi retransmise en direct : https://youtu.be/yLywU1cPqRE

SéminaireFriday 7 February 2020

Souveraineté du peuple ou des gouvernants ? Le cas de la Rome antique

12h00-14h00  |  Salle du 2nd étage / MSH-Alpes

MSH-Alpes, IPhiG, Pacte.

1ere séance du séminaire Société et souveraineté (2019-2020) avec Isabelle Cogitore, Professeure de langue et littérature latines (UGA).

Ma démarche sera ici une interrogation sur les termes qui peuvent désigner la souveraineté en latin, alors même que les Romains avaient, selon la tradition, juré de ne plus avoir de rois après l’expulsion des Tarquins en 509 av. J.-C. Dans cette situation, sous la République et l’Empire, existe-t-il un vocabulaire de la souveraineté et à qui s’applique-t-il ?

Isabelle Cogitore est Professeure de langue et littérature latines, UMR 5316 Litt&Arts. Elle s’intéresse particulièrement à l’histoire des idées politiques à la fin de la République et dans les premiers siècles de l’Empire à Rome. Elle a publié Le doux nom de liberté  (Bordeaux, Ausonius, 2011) ainsi que plusieurs articles sur ces sujets.

Ouvert à tous

++++++++

Le séminaire "Société et souveraineté"

coordonné par Thomas Boccon-Gibod, Martine Kaluszynski et Odile Tourneux

Un séminaire pour réfléchir aux enjeux de la souveraineté aujourd’hui et dont les 5 séances proposées pour cette 2e année seront centrées autour du thème : ORIGINES ET FONDEMENTS DE LA SOUVERAINETÉ

Ce séminaire interdisciplinaire a pour vocation d’explorer les différents aspects d’un concept politique redevenu à la mode, la souveraineté, en l’interrogeant du point de vue de sa compatibilité avec la question de l’émancipation et de la justice sociales. Comment apprécier le retour de la souveraineté dans le débat public ? Quelles demandes cela trahit-il et comment le recours à ce concept pourrait-il y répondre ?

Après une première année consacrée à la question des frontières, nous remontons le temps à la recherche des origines (historiques) et des fondements (théoriques) de la notion. De quoi au juste la souveraineté procède-t-elle ? Monde romain ? Ecclésiologie médiévale ? Droit pénal moderne ?... Par contraste avec les premières tentatives de gouvernement républicain sur notre sol, quelle forme a-t-elle prise dans la jeune démocratie américaine ?... Nous terminerons l’année par une plongée dans les racines anti-souverainistes du père de la théorie juridique moderne, l’immense et influent juriste Hans Kelsen (1881-1973)

ConférenceSaturday 1 February 2020

Les biais cognitifs. Pourquoi croit-on des choses fausses

16h00-17h30  |  Bibliothèque Kateb Yacine - Centre commercial Grand'Place

Organisée par la MSH-Alpes, le Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie et les Bibliothèques Municipales de Grenoble.

Conférence 1 heure de psy de Cécile Nurra, Maitre de conférences à l'Université Grenoble Alpes.

Dans la vie de tous les jours, le raisonnement humain est faillible. Les fausses croyances qui se diffusent dans la société ne sont pas toujours l’oeuvre de personnes mal intentionnées, mais parfois uniquement le fruit d’un raisonnement inapproprié. Après avoir présenté des exemples de fausses croyances et expérimenté quelques biais cognitifs, nous finirons par une présentation d’éléments nous permettant de détecter les fausses croyances.

Bibliographie en lien :

  • L’intelligence humaine n’est pas un algorithme. Olivier Houdé (O. Jacob, 2019)
  • Quand est-ce qu’on biaise ? Comment ne pas se faire manipuler ?  Thomas Durand (Humensciences, 2019)
  • L’Erreur est humaine : aux frontières de la rationalité. Vincent Berthet  (Ed du CNRS, 2018) 
  • Le Raisonnement. Olivier Houdé (PUF, 2014)
  • Le gorille invisible : quand nos intuitions nous jouent des tours. Christopher Chabris & Daniel Simons -(Le Pommier, 2015)
  • La démocratie des crédules. Gérald Bronner  (PUF, 2013)
  • [Podcast] Biais cognitifs : la fabrique des histoires (La Méthode scientifique, Nicolas Martin - France culture, 30 septembre 2019)

Retrouvez les précédentes conférences filmées sur : https://numotheque.bm-grenoble.fr/cinevod

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Lieu : Bibliothèque Kateb Yacine - Centre commercial Grand'Place

 

ColloqueThursday - Saturday, 30/01 - 1/02   2020

Raconter, décrire, intervenir : la politique du reportage

13h30-20h00 le 30/01 | 9h30-20h45 le 31/01 | 9h30-13h00 le 01/02  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes & Salle de conférence Médiat

Litt&Arts

À travers ce colloque, organisé par ÉCRIRE, on se proposera d’examiner les pratiques d’écriture situées à la jonction de la littérature et du journalisme, habitées par le désir de saisir – et d’intervenir dans – le réel.

Les pratiques d’écriture situées à la jonction de la littérature et du journalisme, habitées par le désir de saisir — et d’intervenir dans — le réel, représentent un courant majeur dans les littératures hyper-contemporaines et jouissent des faveurs croissantes du public. À l’occasion de ce colloque, elles seront examinées par une équipe de chercheurs complémentaires. L’étude conjointe des reportages français et polonais — dont les histoires sont à la fois très différentes et très riches en zones de contact — permettra de mieux comprendre les phénomènes de fertilisation et d’appropriation qui ont présidé à la constitution du genre, de reconsidérer l’histoire du reportage en rapport avec sa place dans un système des genres et un contexte historique spécifiques mais aussi d’éclairer notre présent, habité par la quête d’une écriture transitive et performative, dont les prémisses remontent à l’orée du XXe siècle.

ConférenceTuesday 28 January 2020

Le pouvoir des femmes antiques : quelle modernité ?

12h15-13h15  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec : Université Grenoble Alpes, Grenoble INP, CNRS, Grenoble Alpes Métropole, Ville de Grenoble, Librairie la Dérive, Sciences Humaines.

Conférence du cycle "Avenue centrale. Rendez-vous en sciences humaines" avec Giulia Sissa.

Les femmes dans l’Antiquité pouvaient avoir et exercer un pouvoir réel, mais qui ne correspond pas toujours à nos définitions actuelles. Bien que nombreux soient les textes grecs et latins présentant des discours qui infériorisent les femmes et les excluent, on peut trouver les moyens de discerner leur véritable place et leur reconnaître une autorité épistémique. Cette conférence permettra de mettre en lumière un féminin intelligent dans la pensée antique, dans un dialogue constant entre philosophie, anthropologie et théories politiques.
 

Historienne de l'antiquité grecque, dans une démarche souvent anthropologique, mais aussi philosophe, Giulia Sissa est actuellement professeur de théorie politique et civilisations classiques à l'Université de Californie Los Angeles - UCLA (USA). Instaurant un dialogue et un questionnement constant entre l'antiquité et notre époque, elle s'interroge principalement sur des thèmes comme le féminisme, les dieux, le sexe, l’addiction et la jalousie.
Elle est l’auteur de nombreux ouvrages et articles dont :

  •     Le Plaisir et le Mal. Philosophie de la drogue (Odile Jacob, 1997)
  •     L'âme est un corps de femme (Odile Jacob, 2000).
  •     Sexe et sensualité : la culture érotique des Anciens (Odile Jacob, 2011)
  •     La jalousie : une passion inavouable (Odile Jacob, coll. « Sciences humaines », 2015).

Entrée libre
Cette conférence sera aussi retransmise en direct : https://youtu.be/bekvmBp6CEs

ConférenceThursday 23 January 2020

La thérapie centrée sur les émotions

12h15-13h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Cycle coordonné par Rébecca Shankland, organisé en collaboration par la MSH Alpes, le LIP, l'UFR SHS, la SFR Santé Société, avec le soutien de la Chaire Mindfulness, bien-être au travail et paix économique, GEM, et en partenariat avec la revue Sens & Santé et l'association Social Plus.

La Thérapie fondée sur la compassion (TFC). Conférence de Marine Paucsik (en remplacement d'Ulrich Kramer) dans le cadre du cycle "Fil Good. Lier la recherche et le bien-être en société".

Cette conférence a pour objectif d'initier les participants aux concepts et tâches du travail focalisé sur les émotions en psychothérapie.

Les émotions guident nos actions, pensées et décisions. Elles participent à la fois au maintien de certains schémas relationnels problématiques et représentent à la fois une force de transformation en profondeur. Il est donc important de connaître comment favoriser un processus de changement par un travail sur les émotions grâce à des tâches spécifiques.
A partir d’exemples cliniques et d’une démonstration de la validité scientifique, le conférencier présentera comment changer les émotions avec les émotions en psychothérapie.

Cette conférence sera suivie d'une présentation d’étude menée par des chercheurs de la région.

Marine Paucsik est psychologue et psychothérapeute, doctorante au LIP/PC2S (Université Grenoble Alpes)

Le Dr Ulrich Kramer est psychothérapeute (Université de Lausanne - Suisse).

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles
Retransmission en direct

Les vidéos des conférences "Fil Good" sont ensuite disponibles sur notre chaîne YouTube

 

ConférenceSaturday 11 January 2020

Le nudge : comment influencer sans contrainte

16h00-17h30  |  Bibliothèque Kateb Yacine - Centre commercial Grand'Place

Organisée par la MSH-Alpes, le Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie et les Bibliothèques Municipales de Grenoble.

Conférence 1 heure de psy d'Evelyn Rosset, docteur en psychologie, chercheure associée au LIP/PC2S, UGA.

Le nudging est une approche à la fois pratique et ludique, développée en sciences comportementales, qui nous explique pourquoi on se trompe si souvent de cible quand on tente d’identifier les freins aux changements et comment y remédier. Les applications du nudging sont nombreuses et permettent de mieux collaborer, gagner en efficacité, créer un climat propice à l’innovation, et faire adopter de nouveaux usages. Le postulat est que pour inciter les gens à changer, le mieux est de susciter l’envie.

Bibliographie en lien :

  • Le biais comportementaliste. Henri Bergeron et al. (Presses de Sciences Po, 2018)
  • C’est vraiment moi qui décide ? Dan Ariely (Flammarion, 2016)
  • Influence et manipulation : comprendre et maîtriser les mécanismes de persuasion. Robert Cialdini - (Pocket, 2014)
  • Système 1 et Système 2. Daniel Kahneman - (Flammarion, 2012)

Retrouvez les précédentes conférences filmées sur : https://numotheque.bm-grenoble.fr/cinevod

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Lieu : Bibliothèque Kateb Yacine - Centre commercial Grand'Place

ColloqueMonday - Tuesday, 16 - 17 December 2019

Colloque Langages & Politiques

Horaires : Voir le programme détaillé  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

MSH-ALPES

Le colloque Langages & Politiques se découpera en trois demi-journées consacrées à deux thématiques :  Lexique politique ; Langages sensibles.

La finalité du colloque est de faire émerger les problématiques d’un axe qui s’inscrira dans le prochain quinquennal de la Maison des Sciences de l’Homme Alpes. Il fait appel aux chercheurs et enseignants-chercheurs de l’Université Grenoble-Alpes et donnera naissance au carnet de recherche Langages & Politiques.

Dans l’esprit des trois ateliers qui l’ont précédé, ce colloque prendra une forme originale pour faire dialoguer les participants autour de trois tables-rondes, proposant à chacun d’être tour à tour oratrices/orateurs, questionneuses/questionneurs, jouteuses/jouteurs.

--- Ouvert à tous - Sans inscription ---

LUNDI 16 DÉCEMBRE

9h00-9h30 | Présentation du colloque

Table-ronde « Lexique »

9h30-10h20 | Orateurs
* VERONIQUE JUDE : La persuasion en politique : discours du vrai et du faux
* FREDERIC SANTAMARIA : La politique de cohésion de l'union européenne : une approche par l'analyse de discours.
* ALEXIA DEDIEU : Les mots de la politique grecque au service des maux politique d'une époque.
* SALAM DIAB DURANTON : Variation linguistique et choix lexical dans les discours politiques des dirigeants arabes.

10h20 | Pause

10h40-12h00 | Débat animé par les questionneuses et questionneurs : LOUIS AUTIN et THOMAS BOCCON-GIBOD

12h00-14h00 | Déjeuner libre

14h00-15h00 | Focus : Les bons et les méchants (joute et improvisation n°1)

15h00 | Pause

Table-ronde « les langages sensibles (I) »

15h20-15h40 | Orateurs
* ALAIN FAURE : Faut-il prendre au sérieux les larmes du pouvoir ?
* EWA BOGALSKA MARTIN : L'usage du deuil collectif ou la mise en scène de forces obscures en Pologne

15h40-16h30 | Débat animé par les questionneurs et questionneurs : CLAUDINE MOÏSE, LAURENCE VIANES,et MARIE-CLAIRE FERRIES.

16h30 | Retour improvisé par le comédien MARC BALMAND ET SON EQUIPE

MARDI 17 DÉCEMBRE

Table-ronde « les langages sensibles (II) »

9h00-9h40 | Orateurs
* LOUIS AUTIN : Le langage politique de la rumeur : l'exemple de la chute de Galba
* CHARLOTTE GUIOT : Nobles bergères et pauvres pastoures. Les figures pastorales dans les représentations du pouvoir au féminin
* MARIE-CLAIRE FERRIES : Le corps, nié, dominé ou exemplaire : un élément de langage politique à la fin de la république
* MARIELLE DE VLAEMINCK : Dire et montrer sur scène quelques exemples de spectacles politiques francophones XIIIe XVIe siècle

9h40-10h40 |  Débat animé par les questionneuses ANNA SAIGNES et VERONIQUE JUDE

10h40 | Pause

11h00 | Focus : La politique incarnée (joute et improvisation n°2)

12h00 | Retour improvisé par le comédien MARC BALMAND ET SON EQUIPE

Journée d’étudesMonday 16 December 2019

De la recherche collaborative à la formation participative : quels transferts et à quelles conditions ?

9h30-16h30  |  Institut de formation des professions de santé

Journée d’étude du collectif SOIF de connaissances et de la chaire PUBLICS des politiques sociales

Présentation de la journée
Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre de la « mission d’appui à la recherche collaborative » du Collectif SOIF de connaissances, portée par la chaire PUBLICS des politiques sociales (Université Grenoble Alpes).

Il s’agit de faire dialoguer différentes démarches d’études et de recherches « collaboratives » (qui impliquent a minima de manière concrète des chercheurs, des « personnes concernées » voire des professionnels) portant sur les thématiques travaillées dans le collectif SOIF et la chaire PUBLICS (pauvreté/précarité, logement/hébergement, accès aux droits et non-recours…). L’échange autour de ces expériences permettra d’entendre les différentes méthodologies adoptées, d’identifier leurs points communs et divergences, leurs apports et limites… autant de points utiles pour inspirer, orienter, de futures recherches collaboratives. A un moment où ce type de recherches se développe de plus en plus, la journée vise en effet à capitaliser de ces expériences, à en tirer les enseignements et à les partager.

La journée ouvrira enfin la réflexion sur le transfert des résultats de ces recherches dans la formation (notamment participative), ainsi que dans d’autres champs (professionnels, scientifiques, dans l’évaluation des politiques publiques, dans des fonctions de plaidoyer…).

Cet événement est gratuit mais l'inscription par courriel est obligatoire auprès de Antoine RODE

LIEU : Grenoble – Institut de formation des professions de santé, Salle 10 - 175 avenue Centrale, 38400 Saint Martin d’Hères

AutreMonday 16 December 2019

"Giordano Bruno", de l’histoire à la mémoire

18H00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

LUHCIE

Projection – débat

À l’occasion des 25 ans de la mort de celui qui est considéré comme l’un des plus grands acteurs du cinéma italien, Gian Maria Volonté (1933-1994), la projection du film dans lequel il incarnait le philosophe du XVIe siècle Giordano Bruno permettra de célébrer cet artiste engagé, mais également de débattre autour d’une question : comment est-ce que la mémoire façonne le récit historique lorsqu’un personnage du passé est saisi à travers le filtre cinématographique ? Le matériau filmique appliqué à l’histoire a ceci d’original qu’il se mue tôt ou tard en une source qui nous parle à la fois de l’époque historique qui est celle du sujet du film, et de la période associée à la réalisation du film lui-même. Ainsi, que reste-il de la figure historique de Giordano Bruno, mort sur le bûcher à Rome en 1600, dans le film que lui consacre en 1973 Giuliano Montaldo, et qu’est-ce que ce film nous apprend de l’Italie des années 1970 ?

Entrée libre et gratuite