Accueil MSH-Alpes


Colloquemardi 13 Novembre 2012

Le conflit algérien : histoire d'un conflit, cinquantenaire d'une séparation

8 h - 19 h  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

IEP, UTM, UNC

PRÉSENTATION

Il y a cinquante ans s’achevait le conflit algérien, dernière guerre de décolonisation conduite par la France.
Au contraire de l’Indochine, l’adversaire de l’armée française, le FLN, ne fut jamais en mesure d’espérer s’imposer sur le plan militaire, ni de remporter le moindre succès tactique. Il s’est agi d’une guerre de basse intensité, au cours de laquelle les pertes françaises, pour cruelles qu’elles furent, restèrent sans commune mesure avec celles subies en Extrême-Orient.

Pourtant, les conséquences n’ont pas fini d’en être mesurées, et cela dans les domaines les plus divers :

Au plan politique, le contentieux est loin d’être soldé entre la puissance colonisatrice et son ex-colonie.

Le lien armée-nation en a été durablement affecté, les militaires se trouvant de façon récurrente mis en accusation pour les méthodes de guerre employées.

Ce conflit fut directement ou indirectement à l’origine de mouvements migratoires d’une ampleur inédite (arrivée des pieds noirs ; à plus long terme,immigration économique en provenance du Maghreb).

Les conflits de mémoire sont toujours exacerbés, qu’il s’agisse de celle des pieds noirs, des harkis, ou des Algériens eux-mêmes. Les chiffres mêmes des victimes des différents camps font toujours l’objet d’âpres polémiques.
Ces conflits sont un obstacle de taille dans la voie de l’intégration des immigrés d’origine algérienne.

Les tensions liées à ce conflit sont si peu soldées qu’on dispute aujourd’hui avec véhémence de la date officielle de sa fin.

En cette année commémorative, au cours de laquelle l’histoire et la mémoire de cette guerre ont été mises à contribution, il apparaît utile de revenir sur ces événements avec une démarche objective et dépassionnée.

Le colloque :
« Le confli  algérien ; histoire et mémoires - cinquantenaire d’une séparation» se propose d’aborder dans cet esprit, différents aspects de ce drame.

Contact : Pierre CHAUVET - 116, Chemin Plate Rousset - 38330 BIVIERS

E-mail : pierre_chauvet@yahoo.fr          Téléphone : 09 51 13 58 33