Accueil MSH-Alpes


Syndiquer le contenu

Évènements

Focus

Séminairejeudi 23 Novembre 2017

TRANSVERS-HN : Séminaire transversal de recherche et formation en Humanités Numériques [séance du 23/11/2017]

TRANSVERS-HN : Séminaire transversal de recherche et formation en Humanités Numériques [séance du 23/11/2017]

10h30-12h00 : Conférence et 14h30-16h30 : Atelier  |  Salle du 2e étage - MSH Alpes

La MSH-Alpes (Grenoble) et l’ISH (Lyon) organisent en partenariat un séminaire annuel reconductible de recherche et formation en Humanités Numériques, à destination des doctorants, chercheurs et enseignants chercheurs.

Cette séance du jeudi 23 novembre se divisera en deux temps avec, en matinée, une conférence de Peter Stokes : "Paléographie numérique en principe : enjeux, défis  et opportunités" suivie l'après-midi d'un atelier de recherche mené par Peter Stokes "Paléographie numérique en pratique: travail avec « Archetype »"

Peter STOKES est "Reader" en Digital Humanities au King's College de Londres. Après l'obtention de diplômes en lettres classiques, en littérature anglaise, et en ingénierie informatique, Peter Stokes a obtenu son doctorat en paléographie à l’Université de Cambridge. Il a travaillé sur plusieurs projets en humanités au King's College London, et plus récemment sur de nouvelles méthodes de paléographie numérique et computationnelle. Ses publications incluent English Vernacular Minuscule from Æthelred to Cnut, ca 990 - ca 1035, (Cambridge, 2014), et les projets DigiPal, Models of Authority et Exon Domesday, ainsi que des articles sur la paléographie, la codicologie, la diplomatique, le traitement d'images et les humanités numériques.

PROGRAMME

10h30-12h00 | Conférence : Peter Stokes "Paléographie numérique en principe : enjeux, défis  et opportunités"

Au cours des dix dernières années, le terme «paléographie numérique» a gagné ses lettres de noblesse. L’utilisation des ordinateurs et de méthodes numériques pour l’analyse de l’écriture a pris une place de plus en plus importante ; on lui a même attribué le mérite de la revitalisation des études manuscrites dans leur ensemble. Ce développement s’explique en partie par de nouvelles possibilités : à mesure que les images numériques des manuscrits se disséminent et que les ordinateurs gagnent en puissance, de nouvelles possibilités d’analyse computationnelle et numérique ont surgi. Par ailleurs, l’étude des manuscrits a toujours été portée à l’utilisation des technologies les plus récentes, et cela depuis des siècles. De plus, beaucoup de questions qui ont été soulevées depuis plusieurs décennies n’ont pas encore été abordées de manière convaincante par ces derniers développements ; c’est le cas des questions concernant la compréhension de tout phénomène humain dans un contexte historique. Cette conférence traitera de ces développements et questions dans le cadre des travaux récents, présentant des approches utilisées à ce jour ainsi que des possibilités d’intégration de ces approches dans de futurs travaux.

 14h30-16h30 | Atelier de recherche : Paléographie numérique en pratique: travail avec « Archetype »

Cet atelier se concentrera sur des méthodes pratiques et des questions sur le balisage paléographique et la communication de preuves paléographiques. Les participants à l’atelier utiliseront le logiciel Archetype pour annoter des images de manuscrits dans différentes langues et systèmes d’écriture. Archetype  est un logiciel libre, open source, qui a d’abord été développé pour le projet DigiPal et est maintenant utilisé par différents projets et systèmes d’écriture, y compris le latin, le grec, le hébreu ; il fait aujourd’hui l’objet d’un travail expérimental en arabe, en cunéiforme et dans d’autres écritures. Nous l’utiliserons pour annoter quelques exemples de différentes périodes et dans différentes langues, en apprenant comment on peut l’utiliser pour notre propre travail, mais aussi en examinant les questions et les défis qui se posent dans la représentation de ce matériel.

A NOTER

Accès conférence et atelier sur INSCRIPTION obligatoire > voir les liens ci-dessous

Pour les doctorants de l'Université Grenoble Alpes et après contacts avec les Ecoles Doctorales, ces formations pourront être créditées en ECTS dans leur parcours.

CONTACT : Elena Pierazzo

Évènements du Mois

Colloquelundi - mardi, 23 - 24 Octobre 2017

Des plateaux aux sommets. Le cinéma en reliefs

Voir le programme détaillé  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Litt&Arts

Ce colloque, co-organisé par CINESTHEA et l'université Picardie Jules-Vernes, sera consacré à la question du paysage, et plus précisément du relief, au cinéma.

Le colloque, consacré à la question du paysage, et plus précisément du relief, au cinéma, comportera deux volets : le premier se situera à Grenoble, et portera plus spécifiquement sur la représentation de la montagne ; le second aura lieu à Amiens les 4 et 5 décembre, et se concentrera sur les plateaux.

Les journées à Grenoble s'articuleront autour :

  • de communications d'enseignants-chercheurs issus de différentes universités de France et de l'étranger ;
  • d'entretiens avec des cinéastes invités, ayant mis en scène la montagne et questionné sa représentation (les frères Larrieu, Jean-François Stévenin, Jacques Perconte) ;
  • et de projections de films de ces cinéastes, mais aussi des étudiants en études cinématographiques de l'UGA, qui seront invités, dans le cadre de leur formation pratique, à réaliser des films autour de la montagne.

À NOTER
Une programmation initiée par le comité d'organisation, dans le cadre des Before des 19e Rencontres Ciné Montagne, à la Cinémathèque de Grenoble

Projections en présence du cinéaste Jean-François Stévenin
— le 23 octobre, 20h00 : Passe-montagne
— le 24 octobre, 20h00 : Double messieurs

Carte blanche au critique Marcos Uzal (Libération, Trafic)
— le 26 octobre, 16h30 : La Ruée vers l'or (Charles Chaplin, 1925)
— le 26 octobre, 20h00 : Un homme, un vrai (J.-M. et A. Larrieu, 2003)
— le 27 octobre, 20h00 : Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
 

Colloque internationalmercredi - vendredi, 25 - 27 Octobre 2017

Le Siècle des Lesdiguières : Territoires, arts et rayonnement nobiliaire au XVIIème siècle

Voir le programme détaillé  |  Le 25 octobre : Amphithéâtre de la MSH-Alpes | le 26 Musée de la révolution française, Vizille | le 27 Musée Dauphinois, Grenoble

Organisé conjointement par l’université Grenoble-Alpes, le Musée de la Révolution française-Domaine de Vizille, le Musée de l’Ancien-évêché,le Musée dauphinois et le service du patrimoine culturel de la Direction de la culture et du patrimoine.

Ce colloque international se déroulera sur trois jours les mercredi 25, jeudi 26 et vendredi 27 à Grenoble et Vizille.

En associant par combinaisons matrimoniales son nom à celui des Créqui, le connétable François de Bonne, duc de Lesdiguières (1543-1626) a fondé une puissante dynastie ducale peuplée de gouverneurs, ducs et maréchaux de France. Les Lesdiguières et les Créqui ont marqué de leur empreinte le XVIIème siècle européen, tout en laissant de nombreuses traces encore visibles sur le territoire et dans le patrimoine français. Pour autant, aucune grande manifestation scientifique ne s’est jamais attachée à leurs noms ni à leur histoire commune.

Ce colloque invite à interroger les relations qu’entretenaient les Lesdiguières-Créqui avec leurs différents territoires ainsi qu’avec les arts en croisant, pour la première fois, les connaissances et les approches de chercheurs de toutes disciplines, en particulier l’histoire et l’histoire de l’art, ainsi que des acteurs du monde culturel et patrimonial.

Séminairelundi - vendredi, 20 - 24 Novembre 2017

Séminaire du Master National Neuropsychologie et Neurosciences cliniques

8h00-18h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par l'UFR SHS - Responsable Pascal Hot

Plus d'informations sur ce Master et sur cette semaine à Grenoble (dont le planning) sur le site Neuropsychologie Neurosciences cliniques Recherche Grenoble.

 

Séminairejeudi 23 Novembre 2017

TRANSVERS-HN : Séminaire transversal de recherche et formation en Humanités Numériques [séance du 23/11/2017]

10h30-12h00 : Conférence et 14h30-16h30 : Atelier  |  Salle du 2e étage - MSH Alpes

Co-organisé par la MSH Alpes et l'ISH, coordonné par Elena Pierazzo, responsable de l'Axe Humanités Numériques, MSH Alpes.

La MSH-Alpes (Grenoble) et l’ISH (Lyon) organisent en partenariat un séminaire annuel reconductible de recherche et formation en Humanités Numériques, à destination des doctorants, chercheurs et enseignants chercheurs.

Cette séance du jeudi 23 novembre se divisera en deux temps avec, en matinée, une conférence de Peter Stokes : "Paléographie numérique en principe : enjeux, défis  et opportunités" suivie l'après-midi d'un atelier de recherche mené par Peter Stokes "Paléographie numérique en pratique: travail avec « Archetype »"

Peter STOKES est "Reader" en Digital Humanities au King's College de Londres. Après l'obtention de diplômes en lettres classiques, en littérature anglaise, et en ingénierie informatique, Peter Stokes a obtenu son doctorat en paléographie à l’Université de Cambridge. Il a travaillé sur plusieurs projets en humanités au King's College London, et plus récemment sur de nouvelles méthodes de paléographie numérique et computationnelle. Ses publications incluent English Vernacular Minuscule from Æthelred to Cnut, ca 990 - ca 1035, (Cambridge, 2014), et les projets DigiPal, Models of Authority et Exon Domesday, ainsi que des articles sur la paléographie, la codicologie, la diplomatique, le traitement d'images et les humanités numériques.

PROGRAMME

10h30-12h00 | Conférence : Peter Stokes "Paléographie numérique en principe : enjeux, défis  et opportunités"

Au cours des dix dernières années, le terme «paléographie numérique» a gagné ses lettres de noblesse. L’utilisation des ordinateurs et de méthodes numériques pour l’analyse de l’écriture a pris une place de plus en plus importante ; on lui a même attribué le mérite de la revitalisation des études manuscrites dans leur ensemble. Ce développement s’explique en partie par de nouvelles possibilités : à mesure que les images numériques des manuscrits se disséminent et que les ordinateurs gagnent en puissance, de nouvelles possibilités d’analyse computationnelle et numérique ont surgi. Par ailleurs, l’étude des manuscrits a toujours été portée à l’utilisation des technologies les plus récentes, et cela depuis des siècles. De plus, beaucoup de questions qui ont été soulevées depuis plusieurs décennies n’ont pas encore été abordées de manière convaincante par ces derniers développements ; c’est le cas des questions concernant la compréhension de tout phénomène humain dans un contexte historique. Cette conférence traitera de ces développements et questions dans le cadre des travaux récents, présentant des approches utilisées à ce jour ainsi que des possibilités d’intégration de ces approches dans de futurs travaux.

 14h30-16h30 | Atelier de recherche : Paléographie numérique en pratique: travail avec « Archetype »

Cet atelier se concentrera sur des méthodes pratiques et des questions sur le balisage paléographique et la communication de preuves paléographiques. Les participants à l’atelier utiliseront le logiciel Archetype pour annoter des images de manuscrits dans différentes langues et systèmes d’écriture. Archetype  est un logiciel libre, open source, qui a d’abord été développé pour le projet DigiPal et est maintenant utilisé par différents projets et systèmes d’écriture, y compris le latin, le grec, le hébreu ; il fait aujourd’hui l’objet d’un travail expérimental en arabe, en cunéiforme et dans d’autres écritures. Nous l’utiliserons pour annoter quelques exemples de différentes périodes et dans différentes langues, en apprenant comment on peut l’utiliser pour notre propre travail, mais aussi en examinant les questions et les défis qui se posent dans la représentation de ce matériel.

A NOTER

Accès conférence et atelier sur INSCRIPTION obligatoire > voir les liens ci-dessous

Pour les doctorants de l'Université Grenoble Alpes et après contacts avec les Ecoles Doctorales, ces formations pourront être créditées en ECTS dans leur parcours.

CONTACT : Elena Pierazzo