Accueil MSH-Alpes


Évènements passés

Colloquevendredi 14 Septembre 2018

Les 60 ans de l'Institut d'Etudes Sociales (IES)

9h00-17h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

IES

L’institut d’Etudes Sociales, composante de la Faculté d’Economie de Grenoble, organise un colloque sur les pratiques de négociation et les compétences mises en œuvre. Les évolutions législatives récentes en France tendent à promouvoir la négociation collective. La volonté explicite des pouvoirs publics français est de faire de cette dernière une pièce maîtresse dans le développement du dialogue social et de l’amélioration des relations professionnelles dans les entreprises.

Si dans le contexte actuel on peut ainsi s’attendre en toute logique au cours des prochaines années à un fort développement de la négociation d’entreprise, paradoxalement, les acteurs directement impliqués semblent quant à eux peu préparés à ce changement de dimension. Les formations spécifiques programmées et suivies par les acteurs semblent ainsi sans rapport avec les nouveaux enjeux. Ce déficit de formation peut s’expliquer pour différentes raisons. Les organisations syndicales pour leur part soulèvent régulièrement l’insuffisance des dispositifs et des moyens de formation. Au-delà des questions relatives aux droits légaux et des moyens financiers, on peut se demander si ce déficit n’est pas également lié, au moins partiellement, à une conception particulière de la négociation tendant à surpondérer l’apprentissage et l’expérience qui occupent traditionnellement une place importante dans la vie syndicale en général. On entrevoit cependant les limites d’un tel positionnement dans le contexte d’un fort développement à la fois des champs et des objets de la négociation d’entreprise.

Combler le déficit des formations à la négociation suppose de s’interroger sur le sens même du travail et des pratiques de négociation. Peu d’études sont menées en France sur la manière dont se déroulent les négociations et les compétences mises en œuvre par les acteurs. Les programmes actuels de formation s’adressant aux acteurs syndicaux tendent à accorder une place essentielle aux compétences relatives aux savoirs notamment juridiques et économiques au détriment des aspects plus techniques ou stratégiques. Les évolutions du contexte de la négociation ouvrent ainsi de nouveaux champs d’études et de réflexions et interrogent, outre les juristes, les économistes, sociologues, spécialistes des sciences de l’éducation, etc.

Le colloque organisé par l’IES se propose ainsi d’ouvrir la «boîte noire» des négociations en donnant la parole à différentes catégories d’acteurs (syndicalistes, employeurs, universitaires, etc.) et en confrontant l’expérience française à celle d’autres pays.

Créé en 1958, l’Institut d’Etudes Sociales de Grenoble (IES) fait partie du réseau national des instituts du travail dont la vocation principale est la formation des représentants du personnel et des conseillers prud’homaux. Les instituts sont habilités par le ministère du Travail pour dispenser leurs formations. Ils sont placés sous la double tutelle des ministères du Travail et de l’Education nationale.

Séminairejeudi 13 Septembre 2018

Transvers-HN : Modelling and mediality / Modélisation et Médialité

10h30-17h00 | Voir le programme  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes et Salle du 2nd

Organisé par la MSH-Alpes dans le cadre de son programme Humanités Numériques, coordonné par Elena Pierazzo.

Première séance du séminaire annuel de recherche et formation en Humanités Numériques, à destination des doctorants, chercheurs et enseignants chercheurs.

Intervenant : Øyvind Eide

Cette séance en anglais se divisera en deux temps avec une conférence en matinée suivie d'un atelier de recherche l'après-midi.

Conférence | 10h30-12h00 | Amphithéâtre
The concept of modelling as it is currently understood in digital humanities will be presented, with links to modelling in the humanities at large as well as in the sciences. In order to understand how models can be used to generate knowledge the process of modelling will be discussed in the light of the mediality of models. This will be used to examine visual and embodied thinking as part of modelling activities, with links to semiotics and questions of representation.

Atelier |14h30-17h00 | Salle du 2nd
The workshop will follow up on the keynote’s theoretical considerations though modelling experiments done in groups of 3-4 persons. A specific case will be presented where each group have to go through a modelling activity where the mediality of the model they make will be examined and discussed. While the workshop takes the keynote as a starting point, taking part does not depend on having been present there.

Øyvind Eide est professeur en humanités numériques à l'université de Cologne. Il est titulaire d'un doctorat en humanités numériques du King's College de Londres (2013) et a occupé divers postes à l'Université d'Oslo de 1995 à 2013, travaillant sur les humanités numériques et l'informatique du patrimoine culturel. De 2013 à 2015, il a été chargé de cours et chercheur associé à l'Université de Passau. Il est également président de l'Association Européenne pour les Humanités Numériques (EADH) et activement impliqué dans plusieurs autres organisations internationales telles que l'Alliance des Organisations des Humanités Numériques (ADHO), le Comité International de Documentation de l'ICOM (CIDOC) et l'Alphabétisation Culturelle en Europe (CLE). Ses intérêts de recherche sont axés sur les études de transformation du multimédia numérique et il s’intéresse en particulier aux relations entre les textes et les cartes en tant que médias de communication. Il est également engagé dans des études théoriques de la modélisation dans les sciences humaines ainsi qu'au-delà.

CONTACT : Elena Pierazzo

Images d'illustration : The Museum of Cultural History, University of Oslo

Rencontresjeudi 5 Juillet 2018

BiblioNOsteak Idéale : Voir son steak comme un animal mort. Véganisme et psychologie morale

18h00-19h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Un cycle organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec la Bibliothèque universitaire Droit et Lettres.

Animalisme et anticarnisme : approches critiques en sciences humaines.
La manière dont les humains (mal)traitent les autres animaux  est au menu du débat public. Pour aiguiser notre compréhension des enjeux actuels soulevés par l’animalisme et l’anticarnisme, la MSH-Alpes dans le cadre de son nouveau cycle BiblioNOsteak idéale, vous propose, entre mars et juillet 2018, cinq rendez-vous interdisciplinaires avec des livres mordants, à découvrir et débattre.

Au menu de ce dernier rendez-vous : Voir son steak comme un animal mort. Véganisme et psychologie morale de Martin Gibert, paru chez Lux éditeur en 2015. Un ouvrage présenté et discuté parMarlène Jouan, Maître de conférences en philosophie (Université Grenoble Alpes)

Et pour aller plus loin, n'oubliez pas de vous rendre à la Bibliothèque universitaire Droit et Lettres pour y retrouver  (et emprunter) les ouvrages discutés et des tables thématiques sur le sujet.

Séminairemercredi 4 Juillet 2018

De l'individu au collectif : outils et mécanismes d'implication des habitants

8h30-13h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

CDP Eco-SESA

Séminaire du CDP Eco-SESA  consacré aux premiers résultats et aux perspectives d'élargissement.

Journée d’étudesjeudi 28 Juin 2018

Les routines discursives dans le discours scientifique oral et écrit

8h30-17h45  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

journée d’étude co-organisée par l’Université de Turku (Finlande) et le LIDILEM (M. Luodonpää-Manni, F. Grossmann et A. Tutin).

Programme

8h30 | Accueil

9h – 9h30 | Ouverture
Milla Luodonpää-Manni (Université de Turku), Francis Grossmann (Université Grenoble Alpes) et Agnès Tutin (Université Grenoble Alpes)

9h30 – 10h30 | Dominique Legallois (Université Paris 3)
Routine, routinisation : à quels unités et processus a-t-on affaire exactement ?

10h30 – 11h15 | Achille Falaise (Université Paris Diderot)
Exploration du corpus EIIDA avec ScienQuest

11h15 – 11h45 | Pause-café

11h45 – 12h30 | Johanna Miecznikowski (Università della Svizzera italiana, Istituto di studi italiani)
Routines discursives évidentielles dans les présentations de l’état de l’art en chirurgie

12h30 – 13h15 | Chris Gledhill, Natalie Kübler et Mojca Pecman (Université Paris Diderot)
Les routines discursives, entre chevauchements et interférences disciplinaires : les problèmes phraséologiques rencontrés par des étudiants francophones en traduction spécialisée vers l’anglais

13h15 – 14h30 | Repas

14h30 – 15h15 | Laura Hartwell (UT1 Capitole)
Cours d’université ou cours de justice : les discours écrits en linguistique anglaise

15h15 – 16h | Marie-Paule Jacques (Lidilem,Université Grenoble Alpes) et Shirley Carter-Thomas (Lattice, Institut Mines-Télécom).
L’emploi de routines dans le discours scientifique écrit et oral : Perspectives croisées entre l’anglais et le français

16h – 16h15 | Pause-café

16h15 – 17h | Margaux Coutherut (Université Paris 8, TransCrit (EA1569))
Les protocoles de travaux pratiques en sciences rédigés en anglais : motifs autour des verbes d’action et de réflexion

17h – 17h 45 | Milla Luodonpää-Manni (Université de Turku), Hoai Tran (Université d’Artois) et Cristelle Cavalla (Université de la Sorbonne Nouvelle)
Les routines discursives liées aux noms scientifiques dans les activités didactiques du discours scientifique

17h45 | Clôture

Conférencejeudi 21 Juin 2018

Efficacité des pratiques de présence attentive intégrées dans les activités quotidiennes

12h15-13h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Cycle coordonné par Rébecca Shankland, organisé en collaboration par la MSH Alpes, le LIP et l'UFR SHS, avec le soutien de la Chaire Mindfulness, bien-être au travail et paix économique, GEM. Réalisé avec le soutien financier de l'Inpes et en partenariat avec la revue Sens & Santé.

Conférence de Dominique STEILER dans le cadre du cycle "Fil Good. Lier la recherche et le bien-être en société".

La pleine conscience, aussi appelée mindfulness, représente une façon spécifique de porter son attention à l’instant présent, en accueillant les sensations, émotions et pensées sans chercher à réagir ou juger immédiatement. Les recherches en psychologie et en neurosciences cognitives ont mis en évidence qu’il était possible d’entraîner le mental à être plus dans l’ici et maintenant. L’intégration de ce type de pratiques dans le quotidien peut favoriser la concentration, la qualité des relations, ainsi que le bien-être physique et mental. Cette conférence explique de manière imagée et accessible ce qu’est la pleine conscience et comment il est possible de la développer au travers d’entraînements quotidiens.

Cette conférence sera suivie par la présentation d’une étude menée par Rébecca Shankland, Maître de Conférences en Psychologie, LIP/PC2S (UGA).

Dominique Steiler est Professeur titulaire de la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique à Grenoble Ecole de Management. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier « Osons la paix économique. De la pleine conscience au souci du bien commun » (Deboeck, 2017).

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Une retransmission en direct sera disponible à partir de 12h00 [l'URL sera disponible ici environ 1 semaine avant l'évènement]

Les conférences "Fil Good" sont filmées puis accessibles quelques jours plus tard sur notre chaîne YouTube

Séminairemercredi 20 Juin 2018

Séminaire NeuroCOG : Social and cognitive interactions

11h-13h  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

NeuroCoG

Journée d’étudeslundi 18 Juin 2018

3e journée francophone de Psychologie positive

9h00-17h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par le LIP / PC2S, la MSH-Alpes, l' UFR SHS, l'Association française et francophone de Psychologie positive, la Chair Miindfulness, Bien être au travail et Paix économique, Grenoble ecole de Management. Avec le soutien financier de l'INPES (aujourd'hui Santé Publique France)

La psychologie positive est l’étude des conditions et des processus qui contribuent au développement du bien-être, des facteurs de résilience, à l’épanouissement et au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions. Les interventions de psychologie positive, la pleine conscience, la thérapie d’acceptation et d’engagement ont été étudiées en vue d’applications pratiques dans des contextes variés : éducation, travail, médical, social…

Cette journée d'étude permettra de découvrir les recherches et applications pratiques de la psychologie positive évaluées dans l'éducation, la santé, la psychothérapie, l'entreprise... partagées par des étudiants en sciences humaines et sociales ainsi que des professionnels en formation dans un diplôme universitaire de psychologie positive.

Appel à présentation : soumission ouverte aux étudiants de Master 1 et 2, de doctorat et de Diplôme Universitaire, ayant réalisé une étude dans le champ de la psychologie positive, pleine conscience, thérapie d’acceptation et d’engagement... Les résumés (250 mots : introduction, méthodologie, résultats, discussion) sont à envoyer par mail  avant le 1er juin 2018 à rebecca.shankland@univ-grenoble-alpes.fr.  Ils seront expertisés par deux membres du comité scientifique qui en sélectionneront 15. Le poster sera alors à envoyer (en format PDF) avant le 11 juin à la même adresse que l’abstract.

Présentation des posters sélectionnés : Lors de la journée d’étude, les posters seront présentés en version informatisée (non imprimée) pendant 10 minutes + 10 minutes de questions/réponses de la part des participants et des membres du jury présents (membres du comité scientifique).

Remise des prix : Les trois meilleures présentations de posters recevront une inscription gratuite pour le prochain colloque francophone de psychologie Positive qui aura lieu en France en 2018, lors duquel ils pourront présenter leur poster (version imprimée).

Coordination : Rebecca Shankland, Maître de Conférences en Psychologie, responsable du Diplôme Universitaire de Psychologie Positive, LIP/PC2S, Université Grenoble Alpes

Inscription ouverte à tous, gratuite, mais obligatoire (limité à 100 places) avant le 8 juin :
lippc2s@univ-grenoble-alpes.fr
 

Rencontresjeudi 14 Juin 2018

BiblioNOsteak Idéale : Introduction aux droits des animaux

18h00-19h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Un cycle organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec la Bibliothèque universitaire Droit et Lettres.

Animalisme et anticarnisme : approches critiques en sciences humaines.
La manière dont les humains (mal)traitent les autres animaux  est au menu du débat public. Pour aiguiser notre compréhension des enjeux actuels soulevés par l’animalisme et l’anticarnisme, la MSH-Alpes dans le cadre de son nouveau cycle BiblioNOsteak idéale, vous propose, entre mars et juillet 2018, cinq rendez-vous interdisciplinaires avec des livres mordants, à découvrir et débattre.

Au menu de ce quatrième rendez-vous : Introduction aux droits des animaux de Gary L. Francione, publié à L’âge d’homme en 2015. Un ouvrage présenté et discuté par Jean-Yves Goffi, professeur de philosophie, (Université Grenoble Alpes).

Et pour aller plus loin, n'oubliez pas de vous rendre à la Bibliothèque universitaire Droit et Lettres pour y retrouver  (et emprunter) les ouvrages discutés et des tables thématiques sur le sujet.

Conférencemardi 12 Juin 2018

Sommes-nous tous des enfants de la "Révolution de 1975" ?

12h15-13h15  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec l'Université Grenoble Alpes, Grenoble Alpes Métropole, Ville de Grenoble, Librairie la Dérive, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres, Sciences Humaines, Villa Gillet.

Une conférence de Pascal ORY, animée par Isabelle Cogitore, dans le cadre du cycle "Avenue centrale. Rendez-vous en sciences humaines".

Un consensus s’est fait autour de l’existence de "Trente Glorieuses", correspondant approximativement à la séquence 1945-1975. Mais qu’en est-il de la séquence qui a suivi ?
Il suffit d’examiner d’un peu près la nature des inflexions, des ruptures et des retournements situables au milieu des années 70 pour en comprendre le sens : celui d’une révision générale des valeurs "modernes"  et "progressistes" de la période précédente, traduisibles en termes culturels aussi bien que politiques. Et nous en sommes encore là aujourd’hui. Reste à expliquer ce basculement…
Cette thèse, ébauchée par l’auteur au début des années 1980 (L’Entre-deux-Mai, Le Seuil, 1983) et théorisée plus tard dans divers articles (dont l’un paru dans Le Débat, 2010, 3), fera l’objet d’un livre à paraître en 2018 aux éditions du CNRS.

Pascal Ory, professeur émérite à la Sorbonne (Paris 1), est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages portant sur l’histoire culturelle et politique des sociétés modernes (XIXe-XXIe siècles) dont  Peuple souverain. De la révolution populaire à la radicalité populiste (Gallimard, 2017).

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Retransmission en direct à partir de midi [l'URL sera disponible 1 semaine avant la conférence] et dans le hall de la BU Droit-Lettres