Accueil MSH-Alpes


Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi

Conférencelundi - mardi, 25 - 26 Septembre 2017

Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi

Lundi 25 septembre de 18h à 20h / Mardi 26 septembre de 10h à 12h  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Événement co-organisé par le Laboratoire des Sciences de l'Education (LSE) et la MSH-Alpes.

Conférence et séminaire avec David Le Breton, Professeur de sociologie et anthropologie à l’Université de Strasbourg, membre du laboratoire Dynamiques Européennes (DynamE), UMR 7367.

Lundi 25 septembre : conférence  sur son dernier ouvrage intitulé "Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi" (Métailié, 2017) et qui prendra la forme d’une discussion animée par Alain Blanc, questionnant l’auteur sur son livre et ses précédents travaux.

Mardi 26 septembre : séminaire par Alain Blanc, durant lequel  David  Le  Breton  apportera  ses  réflexions  à  la  question "Qu’est-ce que penser le corps ?". Par la suite, il développera un second point portant sur "Observer le corps".

Accès est libre et gratuit, sans inscription

-------------

Résumé de l'éditeur - "Tenir. Douleur chronique et réinvention de soi" (Métailié, 2017)

Tout humain normalement constitué sait qu’une vie sans douleur est impensable mais, de là à ce qu’elle soit chronique, il y a une marge que David Le Breton explore magistralement.
L’examen des itinéraires personnels de “douloureux chroniques” auquel se livre l’auteur montre que, si elle abîme profondément l’existence de nombre de patients, d’autres trouvent au fil du temps un soulagement ou un compromis, mais paradoxalement elle protège certains patients d’autres souffrances plus redoutables encore.
Il est temps, dit David Le Breton, que l’on développe davantage une médecine de la douleur centrée sur l’expérience intime des personnes afin de les aider, sinon à guérir, à accomplir une “réinvention de soi”, autrement dit une réorganisation radicale de leur existence avec et autour de cette douleur chronique à tous les niveaux de leur quotidien, autrement dit à “tenir”.
Dans cette enquête passionnante qui nous concerne tous de près ou de loin, le sociologue explore, consulte, interroge autant ceux et celles qui vivent cette douleur inexpliquée que les soignants qui essayent de juguler ce mal chronique.