Accueil MSH-Alpes


Kelsen, « Il faut en finir avec la souveraineté »

Séminairevendredi 15 mai 2020

Kelsen, « Il faut en finir avec la souveraineté »

14h00-16h00  |  VISIOCONFÉRENCE

MSH-Alpes, IPhiG, Pacte.

Initialement prévue en présentiel, cette 5e séance du séminaire Société et souveraineté (2019-2020) avec Emmanuel Pasquier, est aujourd'hui proposée en visioconférence le 15 mai de 14h à 16h.
Merci de signaler par courriel votre souhait de participation à Odile Tourneux  qui vous fera parvenir l'URL de connexion.


Hans Kelsen a dès les années 1920 proclamé qu’il fallait « en finir avec la souveraineté », idéologie considérée comme la cause principale des conflits entre Etats. Mais que signifie cette abolition de la souveraineté ? Comment penser le droit sans l’adosser à un pouvoir souverain ? S’agit-il, chez Kelsen, de dessiner l’horizon d’une société mondiale cosmopolitique, ou de repenser les limites de l’Etat ?

Docteur en philosophie, professeur en CPGE, Emmanuel Pasquier est l'auteur de De Genève à Nuremberg. Hans Kelsen, Carl Schmitt et le droit international, Paris, Classiques Garnier, 2012.

Ouvert à tous

++++++++

Le séminaire "Société et souveraineté"

coordonné par Thomas Boccon-Gibod, Martine Kaluszynski et Odile Tourneux

Un séminaire pour réfléchir aux enjeux de la souveraineté aujourd’hui et dont les 5 séances proposées pour cette 2e année seront centrées autour du thème : ORIGINES ET FONDEMENTS DE LA SOUVERAINETÉ

Ce séminaire interdisciplinaire a pour vocation d’explorer les différents aspects d’un concept politique redevenu à la mode, la souveraineté, en l’interrogeant du point de vue de sa compatibilité avec la question de l’émancipation et de la justice sociales. Comment apprécier le retour de la souveraineté dans le débat public ? Quelles demandes cela trahit-il et comment le recours à ce concept pourrait-il y répondre ?

Après une première année consacrée à la question des frontières, nous remontons le temps à la recherche des origines (historiques) et des fondements (théoriques) de la notion. De quoi au juste la souveraineté procède-t-elle ? Monde romain ? Ecclésiologie médiévale ? Droit pénal moderne ?... Par contraste avec les premières tentatives de gouvernement républicain sur notre sol, quelle forme a-t-elle prise dans la jeune démocratie américaine ?... Nous terminerons l’année par une plongée dans les racines anti-souverainistes du père de la théorie juridique moderne, l’immense et influent juriste Hans Kelsen (1881-1973).