Accueil MSH-Alpes


Syndiquer le contenu

Évènements à venir

Séminairelundi 19 Novembre 2018

Ce nuage que je ne saurais voir. Promouvoir, contester et réguler les datacenters à Plaine Commune

13h30-16h30  |  Salle des conseils (Maison des Langues)

MSH-Alpes

Séance 5 du séminaire Sciences, société et communication avec Clément MARQUET (SES, Telecom ParisTech).

Ce séminaire interdisciplinaire est ouvert aux masters 2, doctorant-e-s, chercheur-eues-s et professionnel-le-s intéressé-es par ces questions. Si vous souhaitez participer, merci de vous inscrire préalablement auprès de mikael.chambru@univ-grenoble-alpes.fr

Pour les doctorant-e-s de l'Université Grenoble Alpes, un module de formation transversale "Culture scientifique, SHS et enjeux sciences-société"  - comprenant la participation à 4 séances de ce séminaire + 1  séance bilan et discussion critique - est aussi proposé par le collège doctoral (date limite d'inscription le 4 octobre).

L’actualité du séminaire (enregistrement audio, compte-rendu, etc.) est à retrouver sur son carnet de recherche https://ssc.hypotheses.org et sur twitter #SSCgre.

----

Le séminaire d’études Sciences, société et communication de la MSH-Alpes est organisé et animé par Mikaël Chambru, Maître de conférences à l’UGA et membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC). Il réunit des chercheuses et des chercheurs en Sciences humaines et sociales (SHS) s’intéressant aux aspects sociaux et discursifs de la pratique de la communication scientifique, à l’étude des sciences et des techniques ainsi qu’aux relations sciences-sociétés.

Séminairemercredi 21 Novembre 2018

Conditions et manifestations de la pensée réflexive dans les communautés de recherche philosophique (CRP)

Amphithéâtre de la MSH-Alpes

LIDILEM

Séminaire mensuel du Laboratoire LiDiLEM – Axe 2

Séminairelundi 26 Novembre 2018

(Dé)construire l’(In)acceptable : la santé environnementale en contexte postcolonial

13h30-16h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

MSH-Alpes

Séance 6 du séminaire Sciences, société et communication avec Cécilia CLAEYS (LPED, Aix-Marseille Université).

Ce séminaire interdisciplinaire est ouvert aux masters 2, doctorant-e-s, chercheur-eues-s et professionnel-le-s intéressé-es par ces questions. Si vous souhaitez participer, merci de vous inscrire préalablement auprès de mikael.chambru@univ-grenoble-alpes.fr

Pour les doctorant-e-s de l'Université Grenoble Alpes, un module de formation transversale "Culture scientifique, SHS et enjeux sciences-société"  - comprenant la participation à 4 séances de ce séminaire + 1  séance bilan et discussion critique - est aussi proposé par le collège doctoral (date limite d'inscription le 4 octobre).

L’actualité du séminaire (enregistrement audio, compte-rendu, etc.) est à retrouver sur son carnet de recherche https://ssc.hypotheses.org et sur twitter #SSCgre.

----

Le séminaire d’études Sciences, société et communication de la MSH-Alpes est organisé et animé par Mikaël Chambru, Maître de conférences à l’UGA et membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC). Il réunit des chercheuses et des chercheurs en Sciences humaines et sociales (SHS) s’intéressant aux aspects sociaux et discursifs de la pratique de la communication scientifique, à l’étude des sciences et des techniques ainsi qu’aux relations sciences-sociétés.

Rencontresmardi 27 Novembre 2018

Les tiers espaces font leur cinéma en Isère

9h30-16h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Le LISRA (laboratoire d’innovation sociale par la recherche-action) – La Chimère Citoyenne – La Maison des Habitants de Chorrier Berriat – La Maison des Familles

Vers une politique publique de la relation? Accueil, temps, espace…

Cette rencontre fait suite à la sortie en septembre 2018 d’un numéro spécial de la revue « Cahiers de l’action » de l’INJEP consacrée aux tiers espaces (n°51-52 consultable en ligne – Chimère Café, un lieu où tout est possible…). Ce temps d’échanges vise à prolonger les débats ouverts sur ces pratiques innovantes qui expérimentent, un peu partout en France, de nouvelles formes d’accueil. S’y esquissent peut-être, c’est le pari lancé par les organisateurs de la journée, une attention originale à l’accompagnement des projets et à la reconquête de la dignité humaine.

Pour qui ? Professionnels du social, du médical et du culturel, bénévoles, étudiants, usagers, citoyens… Venez partager expériences et réflexions!

Programme

09h30 | Accueil – petit déjeuner « animé »
10h00 | Ouverture avec Hugues Bazin et Elisabeth Senegas
10h30-12h00 | 3 Ateliers animés par Elisabeth Sénégas (Chimère Café), Matthieu Warin (Maisons des Habitants) & Elisabeth Michel (Maison des Familles)
12h30 | Repas sur place
14h00 | Pourquoi les tiers espace en 2018 ?… avec Hugues Bazin (chercheur en sciences sociales)
14h30 | Table ronde avec Hugues Bazin, Chantal Cornier (Institut de Formation Sociale), Véronique Lejeune (directrice de l’action territoriale – Ville de Grenoble – sous réserve), Jean-Pierre Saez (Observatoire des Politiques Culturelles) & Louis-Julien Petit (réalisateur – sous réserve) – Animation Alain Faure (chercheur en science politique)
16h00 | clôture de la journée – Manifeste pour une politique publique de la relation

-----------------------------------------------------

>> La Chimère et Femmes SDF Isère poursuivent leur cinéma en fin de journée avec la projection au cinéma Le Club (en avant-première nationale) du film « Les invisibles » en présence de son réalisateur Louis-Julien Petit.
Synopsis: Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !

Journée d’étudesmercredi 28 Novembre 2018

Faire l’histoire du théâtre - Autour de Jelle Koopmans

10h00-18h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Litt&Arts

Cette journée co-organisée par ISA et TRANSLATIO se propose de réfléchir avec Jelle Koopmans, historien néerlandais du théâtre médiéval français, à partir de son objet d’étude privilégié, à ce que signifie "faire l’histoire du théâtre" aujourd’hui.

Le travail de Jelle Koopmans se caractérise par un regard décentré qui questionne le rôle de l’espace et du temps dans la fabrication de l’histoire du théâtre. Pourquoi et comment donner une profondeur temporelle à un art du présent si celui-ci appartient à un passé aussi lointain que le Moyen Âge ? Quels dialogues peuvent-ils se nouer entre les chercheurs engagés dans l’étude des arts de la scène à d’autres périodes et aujourd’hui ?

À l’occasion de la présence de Jelle Koopmans en tant que professeur invité à l'Université Grenoble Alpes, cette journée proposera à des chercheurs invités de prendre position sur ces diverses questions et rassemblera autour d’une table-ronde des chercheurs de l’UGA pour interroger la possibilité d’une « école grenobloise » en histoire du théâtre.

Journée d’étudesjeudi 29 Novembre 2018

Les images satellitaires, une approche historique

14h00-18h00  |  Salle du 2nd étage

LARHRA

Conférencejeudi 29 Novembre 2018

Laïcité dans tous les sens : Penser la laïcité

18h00-19h00  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par la MSH-Alpes (CNRS / UGA), en partenariat avec le Rectorat de l'Académie de Grenoble, l'ESPE, les Bibliothèques Universitaires et les Bibliothèques Municipales de Grenoble.

La laïcité est toujours un objet de débat : elle passionne, parfois déchire ; elle est souvent mal comprise et mal connue. Pour aiguiser notre compréhension de ce principe essentiel à notre démocratie, et explorer les différents champs qu’il concerne (politiques, sociaux, philosophiques, religieux), la MSH-Alpes, dans le cadre de son nouveau cycle "Laïcité dans tous les sens", vous propose 5 rendez-vous interdisciplinaires avec des livres qui éclairent la richesse de cette grande idée.

Deuxième rendez-vous du cycle autour de "Penser la laïcité" de Catherine Kintzler (Minerve, 2014), un ouvrage présenté et discuté par Jean-Pierre Carlet, agrégé de philosophie, IUFM-ESPE.

Entrée libre - Ouvert à tous
 

Colloquejeudi - vendredi, 29 - 30 Novembre 2018

Phraseomedieval : Nouvelles perspectives autour de la phraséologie de la langue littéraire médiévale

Amphithéâtre de la MSH-Alpes

LIDILEM & Litt&Arts

Ces deux journées d’étude, consacrées à la phraséologie de la langue littéraire médiévale, sont organisées dans le cadre des deux projets « Phraséologie et genres textuels : le cas du roman médiéval » et « Formules : Phrases formulaires et formules rituelles en ancien et en moyen français », soutenus par l’IDEX de l’Université Grenoble Alpes. Elles proposent un lieu d’échange et d’exploration autour des nouvelles méthodologies dans les domaines de la phraséologie et de la stylistique appliquées à la langue médiévale.

Séminairelundi 3 Décembre 2018

Les controverses alimentaires, entre emballement médiatique et changement des pratiques

13h30-16h30  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

MSH-Alpes

Séance 7 du séminaire Sciences, société et communication avec François ALLARD-HUVER (CREM, Université de Lorraine).

Ce séminaire interdisciplinaire est ouvert aux masters 2, doctorant-e-s, chercheur-eues-s et professionnel-le-s intéressé-es par ces questions. Si vous souhaitez participer, merci de vous inscrire préalablement auprès de mikael.chambru@univ-grenoble-alpes.fr

Pour les doctorant-e-s de l'Université Grenoble Alpes, un module de formation transversale "Culture scientifique, SHS et enjeux sciences-société"  - comprenant la participation à 4 séances de ce séminaire + 1  séance bilan et discussion critique - est aussi proposé par le collège doctoral (date limite d'inscription le 4 octobre).

L’actualité du séminaire (enregistrement audio, compte-rendu, etc.) est à retrouver sur son carnet de recherche https://ssc.hypotheses.org et sur twitter #SSCgre.

----

Le séminaire d’études Sciences, société et communication de la MSH-Alpes est organisé et animé par Mikaël Chambru, Maître de conférences à l’UGA et membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC). Il réunit des chercheuses et des chercheurs en Sciences humaines et sociales (SHS) s’intéressant aux aspects sociaux et discursifs de la pratique de la communication scientifique, à l’étude des sciences et des techniques ainsi qu’aux relations sciences-sociétés.

Conférencemardi 4 Décembre 2018

La gestation pour autrui : de la morale à la justice

12h15-13h15  |  Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec l'Université Grenoble Alpes, Grenoble Alpes Métropole, Ville de Grenoble, Librairie la Dérive, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres, Sciences Humaines, Villa Gillet.

Une conférence de Marlène Jouan, animée par Isabelle Cogitore, dans le cadre du cycle "Avenue centrale. Rendez-vous en sciences humaines".

La gestation pour autrui (GPA) est une forme d’assistance médicale à la procréation qui se distingue par le fait qu’en vertu d’un arrangement social et éventuellement financier, la femme qui assure la grossesse et accouche de l’enfant n’est pas sa mère légale. Elle introduit à ce titre un trouble dans la maternité qui est certainement l’une des expressions très concrètes d’un plus large et fameux « trouble dans le genre ». Interdite en France mais intégrée depuis une quinzaine d’années à un commerce international des matériaux et services reproductifs, cette pratique engage des controverses scientifiques et publiques passionnées, qui font voler en éclat les clivages politiques habituels et divisent les féministes au moins autant que la prostitution. Alors que l’on peut parier que la révision en cours des lois de bioéthique maintiendra sur ce point le statu quo, on montrera qu’il est nécessaire de déplacer les termes du débat, du terrain binaire et surplombant de la morale où il se déroule traditionnellement sous l’égide du principe de dignité et d’une critique radicale du patriarcat, à celui de la justice qui est exploré depuis le début des années 2000 dans la littérature anglophone. Empiriquement ce déplacement est informé par des enquêtes ethnographiques qui requièrent d’entendre les voix des gestatrices en mettant de côté la répugnance suscitée par ce qu’elles font ; théoriquement il s’inspire à la fois du marxisme, des études post-coloniales et des éthiques du care pour articuler la problématique de genre à celles de classe et de race. Il invite à défendre une position pragmatique et critique sur la reconnaissance de la gestation pour autrui comme un travail à part entière.
 
Marlène Jouan est maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Grenoble Alpes et membre du laboratoire Philosophie, Pratiques & Langages (PPL, EA 3699 UGA).
D’abord consacrés à la question de l’autonomie individuelle et des fondements de la normativité morale, ses travaux se concentrent aujourd’hui sur l’autonomie reproductive et la reproduction sociale en croisant les ressources de l’éthique appliquée, des études de genre et de la philosophie sociale.

Entrée libre dans la limite des places disponibles