Les publications scientifiques représentent un aspect important de l'activité des enseignants-chercheurs. Cependant, pour parvenir à publier leurs travaux dans les revues les plus cotées de leurs disciplines, de nombreux chercheurs rencontrent un obstacle qui n'est pas scientifique mais linguistique. En effet, la majorité des revues les plus sélectives de nos champs disciplinaires ne sont pas francophones.

Afin d'apporter un soutien aux chercheurs qui sont confrontés à cette difficulté, la Vice-Présidence Recherche et Innovation de l’Université Grenoble Alpes (UGA), en lien avec la MSH-Alpes, initie une cellule d'aide linguistique à la publication d'articles en langue étrangère pour les sciences humaines et sociales (SHS). L'objectif de cette action est d'accompagner les chercheurs dans un processus de relecture linguistique des articles pour que ceux-ci puissent être proposés à des revues de haut niveau. Il peut s'agir exceptionnellement de chapitres si l'ouvrage dans lequel ils s'insèrent présente les caractéristiques d'une publication de haut niveau (expertise par des pairs, éditeur de stature internationale dans le champ concerné).

Cette cellule dédiée à la révision linguistique d'articles scientifiques (CREAS) est proposée à tous les chercheurs des unités grenobloises en SHS dont la tutelle est l'UGA et/ou le CNRS, et est administrée à la MSH-Alpes par Mme Ilka Milanov.

Pour bénéficier de ce service, les critères d'éligibilité sont les suivants :

  • L'auteur de la contribution s'engage à soumettre l'article à une revue académique considérée comme appartenant au "premier quartile" des revues disciplinaires. Déterminer quelles revues appartiennent à ce groupe est possible dans la plupart des disciplines (en consultant le site https://www.scimagojr.com). Dans le cas contraire, il suffira que la direction du laboratoire atteste que la revue visée fait partie de la catégorie des revues du meilleur niveau dans la discipline concernée.
  • L'article doit être rédigé par un auteur appartenant à un laboratoire grenoblois. En cas de signatures multiples, le premier auteur au moins doit remplir ce critère.
  • Le texte soumis doit requérir une révision linguistique et non une véritable traduction.
  • Avant transmission, l'article doit avoir été relu par au moins un membre du laboratoire de son auteur et validé par la direction du laboratoire.

Afin qu’un bon équilibre se fasse entre laboratoires, nous pouvons estimer que chaque laboratoire peut soumettre trois articles par an, après quoi un point sera fait avec le directeur de laboratoire.

Si vous avez un projet de publication et que vous souhaitez bénéficier du soutien à la relecture/réécriture de votre article, voici la marche à suivre :

  • Rédigez intégralement votre texte dans la langue de publication.
  • Téléchargez le formulaire d'accompagnement (PDF ou Word)
  • Remplissez ce formulaire et faites-le viser par la direction de votre laboratoire.
  • Si vous connaissez un professionnel pour la relecture de votre texte, indiquez-le dans le formulaire. Sinon nous nous chargerons de vous mettre en contact avec un relecteur professionnel de la langue de votre publication (un délai de recherche sera nécessaire).
  • Envoyez votre article en format texte et le formulaire d'accompagnemen à Ilka Milanov.