Un questionnement multidisciplinaire
Après un premier volume (juin 2001) rassemblant une série de contributions visant à mieux cerner et confronter les différentes approches mobilisables autour des concepts de risques, d'erreurs et de défaillances, et un second (juin 2002) consacré aux conditions et mécanismes de production des défaillances, accidents et crises, ce troisième volume issu du séminaire "Le risque de défaillance et son contrôle par les individus et les organisations dans les activités à hauts risques" est consacré à la mesure du risque.

Les contributions proposées interrogent la question de la mesure pour des risques de différente nature. Quel est l'objet de la mesure : dysfonctionnement systémique, organisationnel, humain, précurseur, conséquence de la défaillance ? Quel est l'objectif de la mesure : diagnostic, expertise, correction, contrôle, pronostic, définition de limites, de seuils ? Quelles sont la ou les métriques mises en œuvre : mesure de fréquences d'occurrence (a posteriori), évaluation probabiliste, évaluation "possibiliste", évaluation subjective ? Quels pré-requis ou quels présupposés orientent le choix des méthodes et outils? Quelles sont les limites de validité et les limites d'applicabilité des outils, méthodes, moyens, indicateurs considérés ?

Après un exposé de Jean Pariès opérant un retour sur la définition des risques en ouverture du volume et faisant le lien avec les deux premières séances du séminaire, sept importantes contributions de chercheurs et/ou praticiens de disciplines diverses (psychologie du travail, sûreté de fonctionnement, sécurité des systèmes, sécurité informatique, anesthésiologie, psychiatrie et évaluation en santé, nutrition et sécurité alimentaire...) sont ainsi rassemblées. Celle de Véronique de Keyser sur "Les systèmes de report d'incidents" ; d'Yves Dutuit sur "La défaillance technique et sa mesure" ; d'Alain Desroches autour de la question "Risque moyen et risque extrême : même continuum de mesures ou outils spécifiques ?" ; d'Yves Deswarte autour de la question "Comment mesurer la sécurité informatique ?" ; d'Yves Auroy et François Clergue sur la "Problématique de la mesure du risque en anesthésiologie" ; de Jean-Louis Terra sur "La problématique de la mesure du risque dans les établissements de santé" ; et de Jean-Luc Volatier sur "La mesure du risque dans le domaine alimentaire". Les débats faisant suite aux communications sont également publiés.

Actes de la troisième séance du Séminaire "Le risque de défaillance et son contrôle par les individus et les organisations dans les activités à hauts risques" organisé dans le cadre du programme Risques Collectifs et Situations de Crise du CNRS et de l'Action Collective Incitative Cognitique du Ministère de la Recherche, avec le soutien de : Dassault Aviation - EDF- SNCF - RATP.

Télécharger

Infos +

Sous la direction de René Amalberti, Catherine Fuchs, Claude Gilbert
Ed. CNRS MSH-Alpes. Février 2003
ISBN : 2-914242-11-5
Langue : français