Au-delà des différences
Dans la continuité des travaux sur les relations Sport et Genre développés en France par le Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport (CRIS, Université Lyon 1) depuis une vingtaine d’années, les pratiques sportives de montagne analysées dans cet ouvrage font l’objet d’approches pluridisciplinaires. L’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie et les sciences de l’éducation se complètent pour analyser les processus engendrés par ces différentes pratiques sportives dans la construction des identités sexuées et des rapports entre les sexes.

Le présent volume, issu d’un colloque organisé en mai 2008 conjointement à l’Université Lyon 1 et à la Maison des Sciences de l’Homme de Grenoble, apporte ainsi un éclairage tout à fait inédit sur les conditions sexuées d’émergence et de développement des pratiques sportives de montagne, d’hier à aujourd’hui, ici et ailleurs. Son principal enjeu vise à approfondir les connaissances relatives aux constructions des masculinités, des féminités et des rapports hiérarchiques existants entre les sexes dans le milieu des pratiques sportives montagnardes. Quelles sont les différences entre les hommes et les femmes dans la pratique des sports de montagne ? Comment se construisent-elles pour, au final, devenir des inégalités ?

Tel est le double fil conducteur des 30 contributions françaises et étrangères rassemblées ici et structurées autour de trois principaux axes. Le premier aborde les politiques et les fonctionnements des organisations telles que les institutions sportives, les groupements de jeunesse, les écoles de formation ou les industries. Le deuxième interpelle les imaginaires de la montagne ou des sportives véhiculés dans la littérature. Enfin le troisième questionne les pratiques sportives comme reflet de politiques de domination mais aussi comme source individuelle d’émancipation.

Cet ouvrage s'inscrit dans la volonté de diffuser en France des travaux universitaires réalisés dans le domaine des Gender Studies et des Cultural Studies.

Cécile Ottogalli-Mazzacavallo est maîtresse de conférences en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) au CRIS, Université de Lyon 1. Après la publication de Femmes et alpinisme (1874-1919) : un genre de compromis chez L’Harmattan en 2006, elle investit à présent la période contemporaine (1920-1980) de l’histoire des femmes alpinistes. À ce titre, elle est membre du comité scientifique de la FFCAM.
Jean Saint-Martin est maître de conférences, HDR en STAPS au CRIS, Université de Lyon 1. Après avoir goûté aux joies des compétitions de ski nordique, il cherche aujourd’hui à comprendre les origines et les enjeux du développement des sports d’hiver en Europe.

Télécharger

Infos +

Sous la direction de Cécile Ottogalli-Mazzacavallo, Jean Saint-Martin
Ed. CNRS-Publications de la MSH-Alpes. Septembre 2009
ISBN : 9782914242349 
Langue : français