Aller au contenu principal

Les promesses en neurosciences. Un point de vue philosophique

Conférence / Recherche

Le 19 janvier 2023

A distance

Conférence de Denis Forest (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et IHPST, Paris) dans le cadre de l'axe "Mémoire en réseau" de la MSH-Alpes et en partenariat avec le GDR Mémoire.

Attention, contrairement à ce qui avait été annoncé, cette rencontre se déroulera en visioconférence uniquement (sans inscription).

Pour caractériser une discipline, on peut s’intéresser à l’état présent des connaissances, ou à l’histoire des épisodes passés qui ont conduit à cet état présent. Mais il est également possible de s’intéresser à la représentation du futur qui guide et motive les chercheurs, à ce qu’ils se promettent de chercher et de trouver. Les « promesses des neurosciences », en ce sens, ce n’est pas simplement ce qui est promis de manière plus ou moins intéressée lors du dépôt des projets de recherche appartenant à ce domaine. Les promesses, ce sont surtout les développements futurs de la science d’aujourd’hui, qui sont déjà perceptibles à partir des travaux en cours, et les bénéfices associés à ces développements, à tort ou à raison.
Dans un premier temps, je proposerai une analyse des promesses scientifiques qui se distingue de leur analyse sociologique en s’intéressant moins exclusivement à leur fonction, et davantage aux critères qui permettent de les évaluer, en m’appuyant sur la conception des valeurs épistémiques que l’on trouve chez Thomas Kuhn, comme sur l’idée d’un contexte de la poursuite de la recherche que l’on trouve chez Larry Laudan.
Je développerai ensuite l’analyse de deux exemples. Le premier est celui des promesses d’une méthode de recherche en neurosciences, l’optogénétique, dont on souligne souvent mais dont on discute aussi parfois la fécondité. Le second est celui d’une stratégie thérapeutique, la thérapie de la reconsolidation, qui vise à modifier la valence des souvenirs chez des patients atteints de stress post-traumatique, une stratégie conçue pour tenir les promesses qui étaient celles de certains modèles animaux de la mémoire émotionnelle.
En conclusion, je reviendrai sur les conséquences que nous pouvons tirer des analyses précédentes et de notre ignorance du futur lorsque nous avons à porter un jugement sur des recherches en cours se présentant comme prometteuses.

L'intervenant

Denis Forest est professeur de philosophie et d'histoire des sciences à  l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST, Paris).
 Il a notamment publié Neuropromesses. Une enquête philosophique sur les frontières des neurosciences. (Ithaque, 2022), Neuroscepticisme (Ithaque, 2014), Histoire des aphasies, une anatomie de l’expression (Puf, 2005) et édité avec Luc Faucher Defining mental disorder. Jerome Wakefield and his critics (MIT Press, 2021).

En pratique

Cette conférence s’adresse principalement aux chercheurs, enseignants-chercheurs, étudiants, mais elle peut également intéresser un public de non spécialistes et est ouverte à tous.

Date

Le 19 janvier 2023
Complément date
16h

Localisation

A distance

Complément lieu
En visioconférence uniquement
Lien zoom direct : https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/99871944774?pwd=YmRSd3FCWXhodjFWajM2SStub0xmZz09
ID de réunion : 998 7194 4774
Code secret : 273933

Contact

denis.perrinatuniv-grenoble-alpes.fr (Denis Perrin)

En pratique

En visioconférence
  ID de réunion : 998 7194 4774
Code secret : 273933

En savoir plus

Sur l'axe de recherche Mémoire en réseau et ses conférences invitées.

Publié le 5 janvier 2023

Mis à jour le 13 janvier 2023