serment-jeu-de-paume.jpg
Le Serment du Jeu de paume (détail). Jacques-Louis David / Domaine public

Langages & Politiques se propose d'étudier selon des approches pluridisciplinaires les relations entre les différents langages et les dimensions multiples du fait politique.


Par quels procédés, dans quelles circonstances,  un langage prend-il une dimension politique ? Comment un langage se forge-t-il au feu du débat ? Par quels langages, directs et insidieux, verbaux et non verbaux, conscients ou implicites, les politiques s'expriment-elles ? Un lexique et une syntaxe caractérisent-ils une politique, ou bien le langage est-il un solfège commun dont seules les mélodies et les orchestrations donnent sens aux politiques ? Les mots ne sont pas les seuls vecteurs des politiques que les corps, les sens et les lieux portent supportent ou trahissent.

Cette riche interrogation a suscité l'idée d'un axe commun car Langages & Politiques est né d’un double constat.

  • D'une part, les Sciences Humaines à Grenoble ont besoin d’un espace de dialogue et de mise en place de synergies, que ce lieu d'échange soit physique ou virtuel, qu'il engendre des associations pérennes ou des rapprochements de circonstances. En effet, l'histoire, la philosophie, la littérature, le droit, la géographie, l'urbanisme, les sciences politiques,  – et la liste n’est pas close – partagent ces objets de réflexion et des études que le dialogue enrichit et prolonge.
  • D’autre part, on peut faire le constat d’un même intérêt pour des questions qui résonnent dans l’espace public actuel, aussi bien dans la presse et les médias que sur les réseaux sociaux, et qui concernent la société et ses manifestions « politiques », c’est-à-dire, étymologiquement, celles qui s’inscrivent dans la cité.
La variété des approches pratiquées par les Sciences Humaines offre la possibilité d’un décryptage de ces formes politiques, ce que veulent exprimer les marques du pluriel dans la dénomination de l’axe. Il est donc dans l'ADN de l'axe de refléter et d'organiser la pluralité. C'est un comité de pilotage (et non une personne) qui en assume la direction effective et en imprime le mouvement. Composé de cinq personnes, il reflète une partie de la diversité des approches disciplinaires (littérature, philosophie, histoire, patrimoine et territoire).

Par ailleurs l'élaboration des champs d'études a été le fruit d'une réflexion collaborative de participants issus de plusieurs pôles et centres de recherches, menée au cours de trois ateliers qui ont exploré plusieurs thématiques :
  • le lexique politique et son évolution,
  • les langages sensibles,
  • l'esprit des lieux.
L'acte de naissance de l'axe a été un colloque au format innovant, faisant dialoguer les participants et le public autour des premières pistes dégagées par des ateliers préparatoires.

Pour diffuser l’état des recherches en cours, le comité de pilotage a ouvert un carnet de recherche sur la plateforme d’OpenEdition Hypothèses.