Ce séminaire interdisciplinaire et pluriannuel, coordonné par Luc Gwiazdzinski (ENSA, LRA) et Christian Graff (UGA, LPNC), est organisé par la MSH-Alpes dans le cadre de l’axe éponyme « Rythmologies » et en partenariat avec le Laboratoire de Recherche en Architecture (LRA - ENSA Toulouse) et le Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR - EPFL).

Le séminaire a pour vocation d’explorer la notion de « rythme » comme grille de lecture des mondes contemporains, mode de représentation et de transformation actif par la pratique voire paradigme nouveau (Michon, 2013).
Le concept de « rythme » au sens de « rhythmos » ne se limite pas à la définition platonicienne « d’ordre du mouvement » mais s’élargit à « manière de fluer » (Benveniste, 1974), « configurations particulières du mouvant », une sorte de forme de l’instant qui n’aurait pas de conception organique, un arrangement spatio-temporel, un « chronotope ». Il ouvre à l’éprouver, à l’expérience, aux sens, à la présence, à la « corporéité » et à « l’exister » « avoir sa tenue hors de soi, dans l’ouverture » (Maldiney, 2007). Il permet d’aborder nombre de mobilisations politiques, d’expériences ou de performances artistiques en termes de « communautés d’expérience » (Dewey, 1980) et de « politique de l’événement, un désir d’agir avec les autres pour ouvrir le champ du possible et interrompre la répétition immuable du temps et de la servitude » (Dollé, 2005).

Le collectif de recherche interdisciplinaire est ouvert à tous chercheurs et acteurs intéressés. Il se rencontre de façon informelle tous les mardis de 11h00 à 13H00, actuellement en visio-conférence. Il accueille un·e invité·e pour une conférence mensuelle suivie d’échanges chaque deuxième mardi du mois en présentiel ou en visioconférence. Ces rencontres sont publiques.

En Pratique

En visioconférence et en présentiel à la MSH-Alpes - lorsque possible - les séances sont ouvertes à toutes et tous sans inscription.
Les enregistrements vidéo des séances seront ensuite disponibles (liens à venir).