banniere_sfm_generale_2022.jpg

Un séminaire annuel organisé dans le cadre du Master Communication et culture scientifiques et techniques (CCST) de l’Université Grenoble Alpes, en partenariat avec la MSH-Alpes, dans le cadre de son axe Transalpes, et avec le GRESEC.
Le séminaire interdisciplinaire Science, fiction, médiation propose de croiser les regards de scientifiques (chercheur·e·s, ingénieur·e·s, doctorant·e·s) et d’auteur·e·s de science-fiction au prisme des Sciences humaines et sociales (SHS). Ensemble, ils/elles évoquent ces aller-retours entre sciences et imaginaire et leur quête pour dépeindre avec précision des mondes possibles. La science-fiction est questionnée comme espace de « rencontre science-société » et lieu de médiation socio-scientifique où s’affirme une science ancrée dans un monde qu’elle participe à construire, entre engagement et citoyenneté scientifique.

Il est coordonné par Guylaine Guéraud-Pinet, maître de conférences à l'Université Grenoble Alpes et membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (Gresec) et Marion Sabourdy, chargée des nouveaux médias à La Casemate, animatrice de la plateforme Echosciences Grenoble et enseignante associée au Master CCST, avec l’aide des étudiants en M1 du Master Communication et Culture scientifiques et techniques de l’Université Grenoble Alpes.

Ce séminaire s’adresse aux chercheurs, enseignants-chercheurs, docteurs et doctorants, étudiants de master de toutes disciplines.
En présence, à la MSH-Alpes, chaque séance est également diffusée en direct sur la chaîne Youtube de la MSH Alpes. N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne pour recevoir une alerte !
 

Edition 2022 - “Climat déréglé & fictions engagées”

Après une première édition dédiée aux origines de la vie et aux exoplanètes, le séminaire “Science, fiction, médiation” revient sur Terre pour s’intéresser au climat. Toujours aussi alarmistes, les projections du GIEC pour les années à venir peinent à faire réagir les sociétés et les politiques. Pourtant, les effets du dérèglement climatique se font déjà sentir à de multiples points du globe et poussent parfois les populations à fuir ou à s’adapter. Dans ce contexte, la fiction peut-elle permettre d’incarner de manière plus concrète ces menaces et de les donner à voir sous un autre angle, teinté d’émotion ? Les fictions climatiques sont-elles un bon outil pour évoquer les altérations de la nature, l’adaptation des populations et pour expérimenter les scénarios, des plus pessimistes jusqu’aux nouveaux récits, plus porteurs d’espoir et de pistes pour s’engager ?

Programme 2022

Programme 2021 : Origine de la vie et exomondes

Quand et comment la vie est-elle apparue sur Terre ? Des formes de vie évoluent-elles ailleurs comme dans les geysers d’Encelade ou sur une exoplanète lointaine ? Si oui, sous quelles formes ? Ces questions sont parmi les plus fécondes pour l’imaginaire collectif. La chimie et la biologie organique d’une part, l’étude des astres de notre système solaire et des exoplanètes d’autre part ont apporté aux scientifiques des connaissances qui ont pu nourrir cet imaginaire ou s’y heurter. En parallèle, les auteurs de science-fiction puisent à la fois dans cet imaginaire et dans les découvertes scientifiques les plus récentes pour bâtir des mondes plausibles aux environnements extrêmes, peuplés de formes de vies variées et théâtre de récits épiques. Chaque œuvre de fiction et chaque publication scientifique repousse ainsi l’horizon de nos attentes au sujet de la vie et de son apparition dans l’Univers.

Cette première édition organisée par la MSH-Alpes, le Master CCST de l’Université Grenoble Alpes et le GRESEC, en partenariat avec le CDP Origin Of Life, était coordonnée par Mikaël Chambru, maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes, membre du Labex ITTEM et du GRESEC, responsable pédagogique du Master CCST et par Marion Sabourdy, chargée des nouveaux médias à La Casemate, animatrice de la plateforme Echosciences Grenoble et enseignante associée au Master CCST, avec l’aide des étudiants en M1 du Master Communication et Culture scientifiques et techniques de l’UGA.