Séminaire interdisciplinaire et pluriannuel, coordonné par Thomas Boccon-Gibod (Philosophie, IPHIG), Martine Kaluszynski (Sciences politiques, PACTE) et Odile Tourneux (ENS Lyon, Triangle), organisé par la MSH-Alpes dans le cadre de l'axe Langages & Politiques, l'IPhiG et PACTE.

Un séminaire pour réfléchir aux enjeux de la souveraineté aujourd’hui et dont les 5 séances proposées pour cette 3e année porteront sur les Actualités de la souveraineté.

Le séminaire Société et souveraineté a pour vocation d’explorer les différents aspects d’un concept politique redevenu à la mode, la souveraineté, en l’interrogeant du point de vue de sa compatibilité avec la question de l’émancipation et de la justice sociales. Comment apprécier le retour de la souveraineté dans le débat public ? Quelles demandes cela trahit-il et comment le recours à ce concept pourrait-il y répondre ?

En cette année 2020, la souveraineté n'apparaît plus seulement comme un concept en vogue, mais comme un sujet brûlant.
La violence de la crise sanitaire, qui est également économique et sociale, a intensifié les réflexions liées à cette notion. Indépendance nationale, exaspération populaire, inquiétude sécuritaire, lutte contre les GAFAM, crise environnementale... Sous une forme différente (populaire, nationale, numérique, etc), la souveraineté est chaque fois au centre de l'attention.
Il a semblé nécessaire de tenter un tour d'horizon des principaux foyers théoriques où elle se trouve mobilisée. Les communications cette année porteront ainsi sur des thématiques aussi variées que le numérique, le droit pénal, la justice climatique, les gilets jaunes et le Brexit.
Le séminaire se prolongera par un colloque interdisciplinaire les 3 et 4 juin 2021 sur le thème "Souveraineté et néolibéralisme".

Séances ouvertes à tout public

Les enregistrements audio des séances de la deuxième année sont disponibles sur DéMoS, carnet de recherche interdisciplinaire sur la souveraineté, la monnaie et la démocratie.

Programme 2019-2020

Après une première année consacrée à la question des frontières, nous remontons le temps à la recherche des origines (historiques) et des fondements (théoriques) de la notion. De quoi au juste la souveraineté procède-t-elle ? Monde romain ? Ecclésiologie médiévale ? Droit pénal moderne ?... Par contraste avec les premières tentatives de gouvernement républicain sur notre sol, quelle forme a-t-elle prise dans la jeune démocratie américaine ?... Nous terminerons l’année par une plongée dans les racines anti-souverainistes du père de la théorie juridique moderne, l’immense et influent juriste Hans Kelsen (1881-1973).

 

Programme 2018-2019

Autour du thème Souveraineté et frontières

La souveraineté revient depuis quelque temps au centre du débat politique, comme si elle devait répondre à une demande sociale.
De fait, les limites du territoire semblent mises à rude épreuve dans un contexte où les problèmes majeurs, qu’ils soient climatiques ou économiques, ne se posent plus seulement à l’échelle nationale.

Que devient alors la souveraineté ?
Faut-il envisager son dépassement postnational, dans une UE aujourd’hui mal en point ?
Faut-il au contraire se replier sur un territoire plus restreint comme le prônent les séparatistes régionaux ou les défenseurs des monnaies locales ?...

Géographes, juristes, économistes, philosophes seront ainsi mis à contribution tout au long de l’année pour éclairer ces difficultés lancinantes du débat public contemporain.